Skip to content

Technique Philosophie Dissertation

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Rafik Zénine

Techniciens : Frédéric Cayroux et Alexandre James

Lectures : Olivier Martinaud

Pour cette semaine spéciale "bac philo", enregistrée au lycée français de Bruxelles, nous remercions Evelyne Régniez, proviseure du Lycée français de Bruxelles, les service culturels de l'Ambassade de France de Belgique, l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger (AEFE) ainsi que l'ensemble des professeurs et des élèves venus participer à l'événement.

La technique est-elle naturelle à l’homme ?

Analyse du sujet :

1) « la technique » :

  • chez les Grecs, la « technè » = art (savoir-faire, habileté). Elle s’oppose à l’ « épistèmè » (la science théorique)

  • chez les modernes, la technique est « technoscience » : c’est le savoir matérialisée, la science appliquée. Décloisonnement entre science et technique. Le savoir-faire renvoie à un stade dépassé de la technique : celui de l’artisanat et de l’outil.

  • Du coup, le mot « technique » renvoie aujourd’hui à un savoir-faire simple, l’habileté des mains

  • Alors que le mot « technologie » = opérations de fabrication complexes, intégrées au corps de la « technoscience » : électronique, techniques de l’information et de la communication, génie génétique et biotechnologies, etc.

  • De quelle technique parlons-nous ? « La » technique = terme générique, abstrait et trompeur

  • Il y a pour aller vite 3 âges de la technique = l’artisanat, l’industrie et l’ingénierie, les nouvelles technologies. Chacun pose des problèmes spécifiques dans sa relation avec la « nature humaine »

  • Chaque objet technique induit une différence d’appréhension, de prise en main, d’effet sur l’homme. Un parapluie, une voiture, et un téléphone portable ne produisent pas le même effet.

2) « naturel à » :

  • ce qui appartient à la nature d’un être, ce qui est relatif à la nature humaine, ici.

L’H est-il naturellement technicien ?

Peut-on définir l’être humain comme un être qui fabrique et utilise des outils, objets artificiels ?

La technique suffit-elle à englober toute la complexité humaine ?

  • ce qui est inné, ce que l’homme possède en naissant. S’oppose à acquis, appris.

Naturel s’oppose ici à culturel.

La technique est-elle fait biologique, qui vient de son corps ou bien est-elle un fait culturel majeur, ce qui fait entrer l’homme dans l’histoire ?

La technique ne modifie-t-elle pas la nature humaine ?

  • ce qui correspond à l’ordre habituel, ce qui est considéré comme normal (« c’est naturel » = ça va de soi), ce qui s’impose comme une évidence. Aisance avec laquelle on se comporte, spontanéité.

La technique moderne n’est-elle pas devenue si omniprésente, si normale, qu’on ne peut plus s’en passer ? L’homme n’est-il pas un utilisateur compulsif de techniques ?

3) « L’homme » :

  • désigne le genre humain, par opposition au reste des animaux.

L’homme est-il le seul animal technicien ? La technique est-elle le propre de l’homme ?

  • de quel homme parle-t-on ? Le fabricant (artisan, ingénieur) ou l’utilisateur (travailleur, consommateur)

4) « est-elle » :

  • présent de vérité générale qui renvoie à une essence, à un être permanent de l’homme

  • mais en réalité, le rapport de la nature humaine à la technique a bien changé.

Problématisation :

1) Paradoxe du sujet :

On oppose, par définition, la technique à la nature.Mais, il y a toujours eu de la technique : la technique est connaturelle à l’homme. Dès qu’il apparaît, c’est déjà outillé ! Aussi loin qu’on remonte, la technique est là, disponible. En ce sens, elle est « naturelle à l’homme », au sens où elle a toujours été à sa disposition, associée à l’homme.

Il n’y a pas d’état pré-technique de l’homme (sauf hypothétique = l’état de nature chez ROUSSEAU)

La technique est-elle une faculté naturelle (biologique, innée) à l’homme ?

L’homme a-t-il une tendance naturelle à fabriquer et à utiliser des outils ?

D’où vient l’impulsion ? De lui ? Ou de l’extérieur (son environnement) ?

Trouve-t-on de la technique chez les autres animaux ou bien est-ce le propre de l’homme ?

La technique est-elle déjà dans la nature avant l’homme ? Ou bien n’est-elle naturelle qu’à l’homme ?

Continuité ou discontinuité ?

2) Plus qu’un fait biologique, la technique est un fait culturel = il fait entrer l’homme dans l’histoire !

La technique se trouve du côté de l’acquis, du progrès ! Dès lors, elle introduit une rupture avec la nature (qu’il faut dominer, domestiquer, humaniser) et avec la « nature humaine » : l’homme se définit comme libre, indépendamment de toute détermination préalable.

Il change la société, le monde et lui-même au rythme de ses techniques : l’homme se fabrique !

3) Mais justement, la technique, en devenant notre milieu (la « technosphère », le « technocosme », ou le « technosystème ») de développement et de vie, ne modifie-t-il pas complètement la nature même de l’homme, sa façon d’être ?

L’homme est-il encore maître de ses créations, de ses outils ?

La technique ne l’asservit-elle pas autant qu’elle le libère ?

Ne sommes-nous pas devenus dépendants de nos objets techniques, aliénés à eux ?

La technique est devenue omniprésente, normale, allant de soi.

Elle est un phénomène irréversible, avec lequel il faut composer : elle est notre destin.

Plan détaillé :

I) LA TECHNIQUE EST NATURELLE A L’HOMME.

A) Le corps humain est naturellement technicien : il a des mains !

Texte sélectionné: ARISTOTE , Des parties des animaux.

B) L’évolution : l’homme est devenu technicien.

Texte sélectionné : LEROI-GOURHAN , Le geste et la parole, tome II (1965)

C) Définir l’homme comme « homo faber » : la technique comme propre de l’homme.

Henri BERGSON , L’Évolution créatrice (1907)

II) LA TECHNIQUE EST CULTURELLE ET NON NATURELLE : ELLE ELOIGNE L’HOMME DE LA NATURE.

A) La technique fait sortir l’homme de la nature et le fait entrer dans l’histoire.

ROUSSEAU , Discours sur l’Origine et les Fondements de l’Inégalité parmi les hommes.

B) La technique doit nous rendre « comme maîtres et possesseurs de la nature ».

DESCARTES , Discours de la méthode, VI

C) Par la technique, l’homme se « fabrique » lui-même.

1) La technique est l’objectivation de la subjectivité humaine.

HEGEL , Leçons sur la philosophie de l’histoire

2) L’homme construit son propre monde et se construit en retour.

MARX, Manuscrits de 1844

3) Critique du machinisme. La technique peut aliéner l’ouvrier.

MARX , Capital

III) LA TECHNIQUE EST DEVENUE « NATURELLE A L’HOMME » : ELLE S’IMPOSE A LUI, ELLE S’INCORPORE A LUI, ELLE DEVIENT LUI.

A) La technique devient autonome : elle s’impose à l’homme . Elle est notre destin.

HEIDEGGER , L’Essence de la technique.

B) La technique incorporée : le corps augmenté ou amputé ?

MERLEAU-PONTY , Phénoménologie de la Perception.

C) Une nouvelle humanité : « Homo portabilis » ou « Petite Poucette » ?

Dominique LECOURT , Humain, Posthumain.

Michel SERRES , Petite Poucette.

LECTURES:

-Aristote, Les Parties des animaux , § 10, 687 b, éd. Les Belles Lettres, trad. P. Louis, p. 136. 137.

- Leroi-Gourhan, Le geste et la parole , tome 2, 1965

- Michel Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique , 1969

EXTRAITS :

« Google glass, le test en vidéo », article vidéo, Le Monde, 03/10/2013

CHANSONS:

  • Kraftwerk, The robots

  • Pink floyd, Welcome to the machine

  • Téléphone, Hygiaphone

Les "2 minutes papillon" de Géraldine Mosna-Savoye sont aujourd'hui consacrées à la publication de l'essai de Nathalie Monnin, Qu'est-ce que penser librement ? aux éditions Apogée.

Bac Philo : la méthode pour la dissertation de philosophie

La dissertation de philosophie est sans doute l'une des épreuves les plus redoutées du bac. Voici nos conseils pour la réussir.

Platon

Consultez aussi :

Le Bac Philo angoisse de nombreux étudiants voici les conseils pour réussir l'épreuve de dissertation de philo avec son introduction, problématique, développement, conclusion...

Avec notre partenaire Nomad Education

David König - professeur de philosophie à l'Institut Stanislas de Nice, auteur de nombreux ouvrages de philosophie (dernier publié : Jacob Böhme. Le Prince des obscurs (biographie), aux éditions Le Cerf)... vous donne ses conseils pour réussir l’épreuve de philo.
Comment réussir la dissertation de philosophie : conseils pour chaque grande partie.

Introduction


Structure de l'introduction

1. L’amorce. Introduire le sujet par un développement, un exemple, une référence historique ou artistique, permettant d’illustrer la question.

2. Ce qui permet d’aboutir au libellé du sujet
, qu’il faut citer tel quel.

3. La problématisation. Après avoir brièvement défini les termes du libellé, il faut dégager le problème posé par le sujet (pourquoi la question se pose-t-elle ? quelles difficultés entraîne-t-elle ? y a-t-il un paradoxe ?). Une fois menée cette réflexion, il est possible de formuler la problématique qui guidera le devoir.

4. Préciser les enjeux : intérêt et portée de la question, conséquences éventuelles.

5. Annoncer le plan
en privilégiant la formulation interrogative (« nous nous demanderons si… » au lieu de « nous verrons que… ») L’introduction montre que le sujet soulève un problème (problématisation) et indique la manière dont on va le traiter (plan). L’introduction annonce sans conclure : elle ne doit pas résoudre d’emblée le problème.

La problématique

Le sujet pose un problème qui ne se réduit pas à la question formulée dans le libellé. Comment trouver la problématique ? Il suffit de se demander pourquoi la question se pose. L’analyse des termes du sujet doit permettre de dégager une problématique. Il y a une différence entre question et problème : la question appelle une réponse, le problème appelle une discussion. Une dissertation de philosophie est la discussion du problème contenu dans le sujet par l’analyse des différents concepts qu’il met en jeu. Il n’y a pas de réponse unique à une question : ce qui est attendu, c’est une réflexion personnelle argumentée illustrée par une culture philosophique générale qui déploie les
enjeux et les différents aspects de la question. Le correcteur veut vous voir réfléchir.

Le développement


Chaque paragraphe du développement doit idéalement avoir la structure suivante :

1. Formulation de l’idée directrice et argumentation qui prouve cette idée.

2. Référence philosophique sous forme ou non de citation (avec commentaire).

3. Illustration éventuelle (référence littéraire, artistique ou exemple).

4. Bilan
: impérativement écrire une phrase de synthèse récapitulative.

Le raisonnement mené dans le développement doit correspondre au plan annoncé dans l’introduction. Lorsque vous rédigez, demandez-vous si ce que vous êtes en train d’écrire a un rapport direct avec le sujet. Passez d’un paragraphe à l’autre de manière fluide et logique, en indiquant pourquoi on passe d’une idée à une autre (→ transition).
• 1 paragraphe = 1 idée.
• Les exemples et les citations doivent être correctement introduits et commentés.
• Les exemples ne sont pas des arguments ! Les exemples et les citations doivent venir appuyer le raisonnement, et non l’inverse.
• Il faut assurer le lien entre les différentes parties (et §§) par des transitions.
• Les parties ne doivent pas être interchangeables. Il doit y avoir une gradation
dans les parties, c’est-à-dire une progression de la pensée d’une partie à l’autre.
• Écrivez simplement et lisiblement !

La conclusion



Conclure en deux temps :

1. Reprendre l’argumentation (« dans un 1er temps… dans un 2e temps… etc. »)

2. Prendre position
(« Finalement, il apparaît que… »)

⟼ Pas de conclusion ouverte !
Ne négligez pas la conclusion : elle donne l’impression finale du devoir.
Surtout : relisez votre copie et tâchez de corriger les fautes d’orthographe.
Durant les premières minutes de découverte du sujet
• Bien lire le sujet. Définir les mots importants ; repérer les présupposés ; prêter attention aux conjonctions (et, ou, car…).
• Rattacher le sujet aux notions et aux thèmes du cours. Identifier les auteurs, les thèses et les exemples qui vont vous servir à appuyer chaque partie.
• Noter au brouillon ce à quoi vous fait penser le sujet ainsi que le plan que vous pourriez envisager, puis vérifier que ces pistes ne sont pas hors-sujet.

Bac Philo : les 7 règles d'or de l'explication de texte
Bac Philo : comment organiser et réussir ses révisions


Continuer de réviser sur votre mobile... Conseils révisions du Bac en partenariat avec les applis de révisions Nomad Education.
Entièrement gratuites et disponibles hors connexion, les 5 applis Bac (S, ES, L, pro et techno) couvrent près de 90 bacs généraux, professionnels et technologiques.
Elles reprennent la globalité du programme sous forme de QCM et de mini-cours et proposent cette année les annales corrigés.
Les applications BAC de Nomad Education, sous Android et iOS, sont à télécharger gratuitement sur nomadeducation.fr

Spécial Bac 2018


Dates du Bac
Quizz de révisions du Bac : testez votre niveau matière par matière...
Bac 2018 : tous nos conseils pour organiser vos révisions

Alerte Mail Corrigés du Bac :



Réagir sur le Forum Bac
 

Bac 2018 : consultez aussi...

Bac français

Le bac français : présentation du déroulé de l'oral et de l'écrit et nos conseils pour assurer le jour j de chaque épreuve.